Connexion
La date/heure actuelle est Jeu/24/Mai - 05:59 (2018)
Voir les messages sans réponses
[Récit]Grégoire le Rochellais

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Independence War Index du Forum -> Le Forum -> Foire au Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grégoire le Rochellais
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2008
Messages: 44

Expérience: x
Âge du perso: 28
Nombre de points: 0
Nombre de victoires: 0
Nombre de défaites: 0

MessagePosté le: Lun/25/Aoû - 21:39 (2008)
Sujet du message: [Récit]Grégoire le Rochellais
Répondre en citant

Histoire:

Grégoire est né en 1750 dans l’ouest de la France, sur une route menant a la ville de commerce maritime qu’est la Rochelle dans une famille noble de basse extraction.
Il semble a première vue paradoxale qu’une famille noble catholique habite si près de cette ville protestante qui eu subit un long siège lors des guerres de religion.
Cette famille vit en dehors du territoire de la ville, elle ne doit son nom qu’au fait qu’elle est au bord de la route menant à la Rochelle.
Il est assez petit, et pas très costaud non plus, visage fin, cheveux brin, yeux noire.

Grégoire reçu une éducation au mode de vie noble, apprenant les bonne manières, pratiquant l’équitation, le tir, l’escrime, la lecture , la chasse etc…

En 1762, c’est a dire a l’âge de 12 ans, il est inscrit a l’école de marine militaire la plus proche ou il apprend l’art de la guerre, les tactiques et stratégies du combat navale, les voiles, les différent bateaux, l’astronomie, la cartographie, la navigation et continua a s’expérimenté au sabre et a l’épée, au tir(essentiellement pistolet) tous en se pliant a une discipline martiale.

Puis ensuite il finis ses études en 1770 a l’âge de 20 ans et acquis de la pratique un petit vaisseau de guerre avec 30 demi-couleuvries et 150 hommes d’équipages pour des missions de patrouilles et des petites escortes marchande.
Un jour de l’an 1777, lors que le navire s’égara en Atlantique, un vaisseau sans couleurs(sans étendard) les attaqua par surprise dans la brume matinal.
Sans doute un bateau de déserteurs Anglais.
Après quelques échanges salves de canons, les deux navires se rapprochèrent et les équipages se tirèrent dessus aux armes a feux pendant une bonne heure avant que l’ennemis lance l’abordage.
La bataille s’éternisa dans un combat féroce dans la fumée des tir et la brume, Grégoire encouragea les siens qui se laissèrent charmé par son charisme et sa ténacité.
Il joua sans doute un rôle essentiel dans la victoire, mais ce qui a dû lui valoir sa promotion, c’est de continuer à montré sa détermination malgré la douleur que lui causais la balle qu’il avais reçu en haut du torse près de l’épaule droite , de plus qu’il s’avère qu’il est droitier.
Il obtenu le grade de capitaine en raison « d’un courage exemplaire ayant apporté la victoire, et d’une bonne compétence dans l’exercice de ses fonctions tous le long de sa carrière »(presque huit ans).

Certain le qualifie comme une valeur sûr et prometteuse dans l’avenir, d’autre que c’est quelqu’un sans trop d’expériences, d’inconscient, d’imprudent voir d’un peu fou.

Sa promotion acquise, il est impatient de partir se battre très loin de son ouest natal, en Amérique, pour venger de la désastreuse guerre de 7 ans, et combattre pour une cause qu’il estime juste, pour des idéaux qu’ils a adopté aux grands intellectuels de sa génération, des pensés modernes et audacieuse prônant la démocratie et qui ont un certain succès chez certain nobles.

Mais le père de la famille des « le Rochellais » n’est pas de ceux là, ce qui donna lieu a des discutions très animé entre les deux qui sont déjà en froid depuis toujours.
Grégoire est le seul avec son aîné frère a avoir survécu jusqu'à l’âge adulte aux épreuves de la sélection naturel, d’une famille qui comportais sept enfants.
Pour une raison que l’on ignore, Grégoire a toujours été considérer comme le dernier voir comme la risée de la famille par son père, il du passer tout le long de son enfance dans l’ombre de son frère aîné, a supporter le mépris a son encontre de son propre père en entendant régulièrement « ha mon meilleur fils », « hors de ma vue », « tu n’as fait que ça »

Partir a l’école de marine militaire fut une véritable bénédiction et heureusement que c’était la seul école ou ils pouvais l’inscrire, dommage pour le père qui l’eu mis la par défaut, il aurais préférer le mettre dans l’artillerie ou dans la cavalerie voir l’infanterie qu’il estime plus largement plus prestigieux que la marine.
Mais il trouva satisfaction avec son « meilleur fils » qu’il a put mettre dans une école militaire et en sorti comme officier d’infanterie (qui sera jugé après avoir été arrêter par les révolutionnaires lors de la révolution Française, mais Grégoire viendra quand même l’aider et son frère aîné combattra dans l’armée Napoléonienne et il y mourra au combat).

Même si les autre élèves lui menèrent la vie dur, il se débrouilla très bien pendant ses études.
Pour Grégoire, la vie sur un vaisseau est ce qui de plus excitant, c’est l’aventure, de grande batailles et la découverte du vaste et fascinant monde, c’est l’expérience la humaine qu’il sois.
Lui, qui depuis sa tendre enfance est bercer par le vent de l’Atlantique, et plus tard, galoper sur ces immenses plages, en écoutent et regardant les vagues déposer leur mousse blanche éphémère sur le sable humide, à scruté l’horizon sans but, juste pour le plaisir des yeux et de la réflexion quand le soleil couchant éclaire l’océan de sa douce lumière avant d’y plongé progressivement pour en ressortir timidement le lendemain, dont l’éclaircie rend le ciel couleur safran.
Ce n’est plus une passion, prendre la mer est une véritable obsession, il est persuader que la mer l’appelle, qu’il est né pour ça.

Maintenant il va connaître plus en profondeur la guerre sur « le royal », rien de tel pour canaliser sa débordante énergie, lui qui estime que la vie de château est ennuyeuse.
Pourtant, cet homme est capable d’être très calme, serein, posé, qui réfléchis sur les problèmes philosophique, aime écouter où pratiquer la musique(il crois a son pouvoir de motivation pendant un combat) avec son violon, ou tous simplement faire son travail et donné son avis quand son aide est sollicité.

Il a un tempérament autoritaire parce qu’on la toujours éduquer de cette façon et que c’est comme ça qu’on lui a toujours appris de faire, tous en restant juste et saurais même récompenser, parfois juste d’un compliment quand cela s’avère utile.

Et le voilà parti a bord du « Royal » pour aider les américains a se libérer de l’odieux oppresseur Anglais.


Résumé des caractéristiques mental : intelligent, cultivé , courageux, téméraire, jeune(compétant mais dois s’expérimenté encore), ascendant républicain (sympathisant par rapport aux idées de la république, de la démocratie, de la révolution), grand patriotisme, travailleur, littéraire, autoritaire, juste etc (et le reste ça constatera dans les rp ^^)

(Bon, voilà, c’est pas de la grande littérature mais c’est déjà ça ^^ )

PS: j'oubliais, vous pouvez donnez vorte avis, j'espère que mon style d'écriture au niveaux chronologique ne vous trouble pas trop.

_______________________________________

Capitaine de la Ier flotte Française

(Krikor)
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Lun/25/Aoû - 21:39 (2008)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Independence War Index du Forum -> Le Forum -> Foire au Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation


Vous êtes le ème visiteur !

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Guild Wars Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Guild Wars is a trademark of NCsoft Corporation. All rights reserved.
Traduction par : phpBB-fr.com